La Banque Carrefour de la Sécurité Sociale et la plateforme eHealth: ‘big brother’ ou ‘data protection by design’ ?

Que préférez-vous ?

Vous avez droit à une allocation pour personnes handicapées ou à un revenu d’intégration. Sur cette base, vous avez également droit au tarif social pour l’eau, le gaz et l’électricité, à un tarif réduit pour les transports en commun et à une exonération de la taxe sur les déchets ménagers à la commune.

  • Voulez-vous obtenir un grand nombre d’attestations papier que vous devez vous-même envoyer à de nombreuses instances pour bénéficier de ces avantages complémentaires ?
  • Ou préférez-vous que toutes ces instances vous accordent automatiquement ces avantages car elles ont reçu une notification électronique que vous rencontrez les conditions d’obtention, sans leur donner de détails inutiles sur votre situation ?

Vous ne vous sentez pas bien et vous consultez votre médecin généraliste. Il fait un test sanguin et vous prescrit des médicaments. Cela ne s’améliore pas et vous consultez un spécialiste dans un hôpital sur les conseils de votre médecin généraliste.

  • Désirez-vous que ce spécialiste refasse le test avec de nouveaux coûts pour vous et pour l’assurance maladie ?
  • Ou souhaitez-vous qu’il ait automatiquement accès aux résultats des tests déjà effectués ?

Vous déménagez. Vous travaillez et vous avez donc droit à un pécule de vacances. Votre épouse a droit à une indemnité d’interruption de carrière et, ensemble, vous recevez des allocations familiales pour vos enfants et vous êtes assuré contre la maladie et l’invalidité.

  • Souhaitez-vous déclarer vous-même la nouvelle adresse à la caisse de vacances, à l’ONEm, à la caisse d’allocations familiales et à la mutualité ?
  • Ou préférez-vous que toutes ces instances soient automatiquement informées de votre changement d’adresse par voie électronique ?

Vous avez subi dans le passé une réaction allergique grave à un certain médicament.

  • Voulez-vous risquer qu’un autre médecin vous prescrive un médicament similaire ?
  • Ou voulez-vous que tous les médecins avec lesquels vous entrez en contact soient informés de votre allergie ?

Vous avez chaque fois choisi pour la deuxième option ? Lisez la suite !

Read more La Banque Carrefour de la Sécurité Sociale et la plateforme eHealth: ‘big brother’ ou ‘data protection by design’ ?

Snel een privacyveilige contactopsporingsapp aub !

Een paar weken geleden ben ik gevraagd om mee te helpen aan het opzetten van het systeem voor opsporing van contacten van Covid-19 besmette personen. Het basisprincipe is eenvoudig: om de verspreiding van het virus te voorkomen, worden personen die in nauw contact zijn geweest met een besmette persoon gecontacteerd. Indien ze symptomen vertonen, wordt hen een prioritaire test aangeboden. Als ze geen symptomen vertonen, wordt hen gevraagd een tijd in quarantaine te gaan, zodat ze het virus niet (onbewust) verder kunnen verspreiden. Dit systeem heeft reeds bij tal van andere infectieziekten, zoals tuberculose, zijn waarde bewezen. In normale situaties geschiedt de contactopsporing door een handvol gezondheidsinspecteurs. Nu zijn er nog steeds te veel besmette personen om de contactopsporing door de gezondheidsinspecteurs te laten doen, en wordt een contact center ingezet.

Contactopsporing via een contact center is nodig, maar heeft ook beperkingen. Het is afhankelijk van het feit dat men mensen telefonisch kan bereiken, het werkt traag, is relatief duur, het is gebaseerd op het geheugen van de mensen en het laat niet toe om contacten op te sporen met mensen die de besmette persoon niet kent (bv. op het openbaar vervoer, in een restaurant, op een cultureel event, …).

Daarbij kan een app aanzienlijk helpen. Er bestaat een app die is uitgebouwd door een groep van wetenschappers en waarvan de broncode openbaar en gratis beschikbaar is. Wanneer gebruikers van de app nauw met mekaar in contact komen, wordt tussen mekaars toestellen inhoudloos ‘gebrabbel’ uitgewisseld, waaruit mekaars identiteit niet kan worden afgeleid, noch kan worden afgeleid waar het contact heeft plaatsgevonden. Als iemand besmet is, publiceert die zijn ‘gebrabbel’ van de voorbij dagen op een centrale server. Iedereen die dat ‘gebrabbel’ ook in het geheugen van zijn toestel vindt, weet dat hij in nauw contact is geweest met een besmet persoon, zonder dat ontluisterd wordt wie de besmette persoon is en waar het contact plaatsvond. De betrokkene kan dan de nodige maatregelen nemen. Het ‘gebrabbel’ van de besmette persoon op de centrale server verdwijnt automatisch na 14 dagen. Dus als er geen besmettingen meer zijn, loopt de centrale server leeg en heft het systeem zichzelf op.

Read more Snel een privacyveilige contactopsporingsapp aub !

Vers une appli pour le dépistage des contacts respectueuse de la vie privée svp !

Il y a quelques semaines, on m’a demandé d’aider à mettre en place le système de dépistage des contacts des personnes infectées par le coronavirus Covid-19. Le principe de base est simple: pour éviter la propagation du virus, les personnes qui ont été en contact étroit avec une personne infectée sont contactées. Si elles présentent des symptômes, un test leur est proposé par priorité. Si elles n’ont pas de symptôme, on leur demande de se mettre en quarantaine pendant un certain temps afin qu’elles ne puissent pas propager le virus (à leur insu). Ce système a déjà fait ses preuves pour de nombreuses autres maladies infectieuses, comme la tuberculose. Dans des situations normales, le dépistage des contacts est effectué par une poignée d’inspecteurs de la santé. Aujourd’hui, il y a encore trop de personnes infectées pour que les inspecteurs de santé puissent effectuer la détection des contacts, et un centre de contact a été déployé.

Le dépistage (et suivi) des contacts via un centre de contact est nécessaire, mais a également ses limites. Son effectivité dépend du fait que les gens sont joignables par téléphone, il fonctionne lentement, il est relativement cher, il est basé sur la mémoire des gens et il ne permet pas de retrouver des contacts avec des gens que la personne infectée ne connaît pas (ex. dans les transports en commun, dans un restaurant, lors d’un événement culturel, …).

Une appli peut aider considérablement. Il existe une appli développée par un groupe de scientifiques, dont le code source est accessible au public et gratuit. Lorsque les utilisateurs de l’appli entrent en contact étroit les uns avec les autres, des “charabias” sans contenu sont échangés entre leurs appareils mutuels, dont il est impossible de déduire l’identité de chacun ainsi que l’endroit où le contact a eu lieu. Si quelqu’un est infecté, il publie ses “charabias” des derniers jours sur un serveur central. Quiconque trouve également ces “charabias” dans la mémoire de son appareil sait qu’il a été en contact étroit avec une personne infectée, sans qu’il ne puisse toutefois déchiffrer qui est la personne infectée et où le contact a eu lieu. La personne concernée peut alors prendre les mesures nécessaires. Les “charabias” de la personne infectée sur le serveur central disparaissent automatiquement après 14 jours. Ainsi, lorsqu’il n’y a plus d’infections, le serveur central se vide et le système s’arrête.

Read more Vers une appli pour le dépistage des contacts respectueuse de la vie privée svp !

Elektronische informatie-uitwisseling in de Belgische gezondheidszorg

Elektronisch informatiebeheer en elektronische informatie-uitwisseling bieden enorme mogelijkheden om de kwaliteit van de gezondheidszorg en de patiëntveiligheid te verhogen, het gezondheidsonderzoek en –beleid te ondersteunen, onnodige kosten te vermijden, alle betrokkenen, en vooral de patiënt, te empoweren, en de administratieve lasten voor patiënten en zorgverleners te verlagen. Maar uiteraard moet de inzet daarvan gebeuren op een goed beveiligde manier en met de nodige waarborgen voor de bescherming van de persoonlijke levenssfeer van de patiënt en van het beroepsgeheim van de zorgverlener.

Read more Elektronische informatie-uitwisseling in de Belgische gezondheidszorg

L’échange d’informations électroniques dans les soins de santé en Belgique

La gestion et l’échange électroniques d’informations offrent d’énormes possibilités afin d’améliorer la qualité des soins de santé et la sécurité du patient, de soutenir la recherche et la politique de santé, d’éviter des frais inutiles, d’autonomiser toutes les parties concernées et surtout le patient, et de réduire les charges administratives dans le chef des patients et des prestataires de soins. Leur mise en place doit bien entendu avoir lieu d’une manière dûment sécurisée et avec les garanties nécessaires pour la protection de la vie privée du patient et du secret professionnel du prestataire de soins.

Read more L’échange d’informations électroniques dans les soins de santé en Belgique

The Belgian personal health viewer and more

The personal health viewer gives every Belgian on line access, with single sign on, to her or his personal health data available at, among others, hospitals, health safes and, soon, sickness funds. To be able to consult the personal data, one must authenticate with the electronic identity card or Itsme. That avoids access by unauthorized persons. Go take a look. It is worth the effort !

In addition, there are many websites that provide useful and reliable information about health without containing personal data. When I come across them while surfing, I will place a link below. May it be an invitation to the content managers of the personal health viewer to include those links in a part of the viewer that doesn’t require prior authentication.

Read more The Belgian personal health viewer and more